November 22, 2022
-
3 minutes

Recrutement : le CV fait de la résistance

Souvent remis en question mais toujours utilisé: le classique CV reste un support inévitable lors des sessions de recrutement, malgré le développement de méthodes destinées à sélectionner autrement les candidatures.

Recrutement : le CV fait de la résistance

Le CV décrié

Les détracteurs du curriculum vitae lui reprochent d'être la source de discriminations visant le candidat (sur le nom, le sexe ou le lieu de résidence), ou de pouvoir biaiser le point de vue des recruteurs par la mention de certains parcours ou centres d'intérêt.

C'est notamment pour éviter ces écueils que certaines entreprises ont choisi de se passer du CV. McDonald's ou encore Ikea les ont par exemple rendus facultatifs.

Du côté du géant du fast-food, on estime que "le CV n'apprend pas grand-chose sur le savoir-faire ou le savoir-être du candidat." Surtout que, parmi les 500.000 candidatures reçues chaque année, "les jeunes peu ou pas qualifiés" représentent la majorité des dossiers déposés, indique Yannick Augrandenis, conseiller en communication de McDonald's.

Soft skills

A la place du CV, ces multinationales misent tout sur l'évaluation des "soft skills", c'est-à-dire du savoir-être en entreprise, par le biais de jeux vidéos ou de mises en situation.

Benoît Serre, vice-président de l'Association nationale des directeurs de ressources humaines (ANDRH), comprend l'intérêt qu'ont ces multinationales à ne pas tout miser sur les expériences passées de leurs candidats: "L'intérêt de connaître le parcours d'un candidat reste relatif quand le poste demande avant tout des soft skills."

Mais alors comment expliquer l'usage toujours généralisé du CV? "Le CV ne permet pas de juger des personnalités, mais des parcours", nuance M. Serre. Beaucoup de candidats restent fiers de leur parcours."

Et selon Adrien Bignon, consultant en recrutement, cette "carte de visite professionnelle" reste irremplaçable pour mettre en valeur le diplôme ou l'expérience professionnelle.

Argument "marketing"

"Le CV fonctionne toujours très bien quand on cherche un candidat avec une expérience ou des compétences techniques très précises", assure M. Bignon. Ce qui est moins le cas dans des entreprises comme McDonald's, où les nouvelles recrues sont formées en interne.

Pour le consultant en recrutement, proclamer la fin du curriculum vitae fait surtout figure d'argument "marketing" pour séduire des candidats dans des secteurs qui font face à une pénurie de bras, plutôt qu'une volonté de changer les biais des recrutements.

"Entre une entreprise qui recrute sur CV et celle d'en face qui propose de s'en passer, le choix est vite fait" pour le candidat, pointe-t-il. C'est particulièrement vrai dans le cas de McDonald's qui a choisi de se démarquer sur le créneau des fast-foods en proposant un questionnaire et des jeux vidéo basés sur des sciences cognitives, au lieu du classique duo du CV et de la lettre de motivation.

Présenter un CV au format A4 est moins contraignant à préparer que le CV vidéo ou le recrutement par simulation.

Mais selon M. Bignon, pour des postes où le recruteur a besoin de connaître le parcours et les compétences du candidat, présenter un CV au format A4 conserve l'avantage d'être moins contraignant à préparer que ses alternatives, telles que le CV vidéo ou le recrutement par simulation.

"Plus le recruteur va être exigeant dans ses méthodes de recrutement avec le candidat, plus le candidat va être déçu s'il n'obtient pas le job, car il se sera davantage investi", pointe M. Bignon.

D'autant plus que les méthodes de recrutement alternatives ne permettent pas d'effacer tout risque d'erreur de casting, relève Benoît Serre, également DRH de L'Oréal. Pour lui, le CV n'est pas un outil dépassé, mais ne reste qu'un atout parmi d'autres dans la phase de recrutement. Car au fond, "cela ne fait que retarder le moment où un manager se retrouve face à un candidat".

"Le CV n'a pas vocation à être l'alpha et l'oméga dans le recrutement, ce qui compte surtout, c'est l'entretien et la dimension humaine" qui en ressort, dit-il.

La rédaction

Le travail hybride à portée de main.

Notre équipe est disponible pour vous accompagner et répondre à toutes vos questions !

Essayer gratuitementDemander une démo