Flex, hybridation, asynchrone : l’organisation du travail post-pandémie en 5 mots

Qu'est-ce-que le travail hybride ? Que veut-dire "passer au flex" ? Les nouvelles organisations du travail sont pléthoriques deux ans après le début de la pandémie. Voici les définitions des termes récurrents du jargon RH.

July 1, 2022
3 minutes

Les termes-clés de l'organisation du travail post-covid.

Travail hybride (ou hybridation du travail) :

Il s’agit de l’alternance entre le télétravail et le présentiel. Depuis la généralisation du travail à distance, 38% des salariés pratique le mode hybride et exercent leurs métiers depuis le bureau ou chez eux, selon les jours de la semaine.  C’est une organisation plébiscitée par les collaborateurs : près de la moitié des salariés affichent  leur volonté de travailler en mode hybride selon le dernier baromètre Malakoff Humanis. Les structures adoptent généralement des accords prévoyant 2 jours de télétravail par semaine.

Digital-nomad

Ce terme désigne les travailleurs qui choisissent d’exercer à distance leurs métiers depuis l’étranger. Freelance ou salarié, ces actifs changent de lieu de travail au gré de leurs envie et se déplacent fréquemment. Costa-Rica, Portugal, Espagne ou encore Croatie; au regard de cette tendance, plusieurs pays ont mis en place des règlementations - visas spéciaux notamment - visant à accueillir ces travailleurs en mal d’exotisme et de vitamine D.

Flex-office (dit aussi flex-desk, hot-desking ou dynamic office)

Le flex-office consiste à ne plus attribuer de places attitrées aux collaborateurs. Finis la plante verte, le mug kitsch et les photos de famille qui trônent sur le bureau des uns et des autres, avec le flex, les employés peuvent s’asseoir à n’importe quelle place. L’espace de travail offre alors moins de postes disponibles qu'il n'y a de salariés. Les structures allouent généralement un espace privé aux collaborateurs qui peuvent disposer leurs affaires dans un casier fermé par exemple. Si plus de la moitié des entreprises envisagent de passer au flex, celles qui ont déjà franchi le cap revendiquent une économie de mètres carrés de 15 % à 35 %.

Smart-working

Il s’agit d’une méthode de travail basée sur la confiance, et selon laquelle l’employeur ne se soucie pas de quand et comment travaillent les collaborateurs, tant que ces derniers fournissent des résultats et respectent les délais. Le smart-working est une nouvelle façon d’orienter le travail en abandonnant toute rigidité ou modèle prédéfini afin de se concentrer sur l’essentiel : les idées, les projets et les collaborateurs. Cette méthode bouleverse la culture présentéiste, selon laquelle il est préférable de travailler à des heures fixes, depuis le bureau.

Les bénéfices du smart-working pour l’employeur sont notamment les économies immobilières, un vivier de talents sans frontières ainsi qu'une meilleure marque employeur .

Travail asynchrone

Ce terme désigne le fait de rompre avec des journées de travail à heure fixe, l’objectif étant de respecter le rythme de chacun. L’asynchrone permet aux collaborateurs de travailler tôt le matin, tard le soir ou pendant la nuit, selon leurs préférences. Il vise à favoriser l'équilibre vie pro - vie perso des salariés exerçant à distance. Réservé aux métiers télé-robustes, ce mode de travail implique une grande communication à l’écrit entre les collaborateurs.

Edmée Citroën